Vous voyez quelque chose que vous aimez?

Appuyez sur le coeur affiché sur les évènements ou produits dérivés pour les voir ici.

Aucun évènement ne vous fait vibrer ?
Votre panier est vide pour le moment.

Vous pouvez ajouter des billets pour des concerts, des matchs de football, des expositions et plus encore!

MELISSA LAVEAUX – Radyo Siwel

Radyo Siwel

Vendeur: VinyleClub
Livraison sous 3 à 5 jours en France métropolitaine
19,99€ TTC
Référence: MELI_RAD

Quantité

MELISSA LAVEAUX – Radyo Siwel

La description

Avec ce troisième album (en dix ans !), Melissa Laveaux montre qu’il n’y a pas besoin d’une productivité excessive pour s’installer dans le paysage musical et être reconnue comme une artiste à part entière. D’autant plus que Radyo siwèl gardera surement une empreinte particulière dans sa discographie, par l’histoire qu’il raconte et le lien affectif qu’il tisse avec l’histoire familiale de la musicienne.

En effet, cette canadienne résidant en France depuis 2008 (à Menilmontant) a décidé de se tourner du côté de ses racines haïtiennes pour la création de cet opus. Ayant fui la dictature de Duvalier pour s’installer à Montréal, ses parents ne lui ont quasiment rien raconté de l’histoire et de la culture de leur pays et, même si l’on parlait de temps en temps créole à la maison, la jeune Melissa ne l’avait jamais appris.

De contact avec le pays de ses parents, elle n’en a eu qu’un seul, à l’âge de 12 ans à l’occasion d’un voyage qui sera révélateur de sa future vocation puisque c’est sûrement de là qu’est née son envie de composer et de jouer. À son retour, son père lui achète une guitare et l’on sait aujourd’hui où cela l’a menée !
En vieillissant, Melissa Laveaux a ressenti le besoin de renouer avec ses racines, de retourner en Haïti et de partir à la découverte de la culture de ses ancêtres. Arrivée à Port-au-Prince en 2016, elle passe du temps au centre de recherche et d’archives du Fokal. Elle y découvre de nombreux disques et livres anonymes mais aussi issus d’artistes emblématiques de l’île comme Frantz Casseus. Cette exploration l’amène finalement à s’intéresser à une période particulière, celle de l’occupation d’Haïti par les américains entre 1915 et 1934. Une époque particulièrement prolifique où de nombreux textes et chansons racontent le quotidien du peuple haïtien, sa résistance à l’occupation américaine bien entendu, mais aussi le travail de la terre, l’amour, le culte vaudou…

Ce terreau fertile va donc servir de base à la création de Radyo Siwèl (« Siwèl » qui signifie « le troubadour » désigne également une petite prune des montagnes d’Haïti). Si le choix de reprises n’a pas été simple, certains artistes locaux ont été pour elle particulièrement inspirants: Frantz Casseus – cité plus haut – bien entendu, mais aussi Martha Jean Claude, Auguste Linstant de Pradines et sa fille Emerante de Pradines… L’idée n’étant pas stricto sensu de reprendre ces cantiques et ritournelles à la manière de l’époque mais plutôt d’en extraire l’âme et la quintessence pour les moderniser et en faire, comme elle le dit, une sorte de « gospel vaudouïsant » à la sauce folk, chanté en créole.

Accompagnée d’une nouvelle guitare, une demi-caisse Hagstrom équipée d’une excellente reverb, elle s’enferme à son retour dans le studio La Marquise de Pantin pour enregistrer les douze titres de cet album en cinq jours seulement. Avec en moyenne uniquement deux ou trois prises par morceau, Melissa crée volontairement un album enregistré dans les conditions du live pour lui donner un côté authentique, spontané et brut ! Le backing band qui sert son projet est composé du trio des A.L.B.E.R.T, (Vincent Taurelle au piano, Ludovic Bruni à la guitare et basse, Vincent Taeger à la batterie) réputé sur la capitale, ayant collaboré avec des grands noms de la chanson française (Alain Souchon, Oxmo Puccino, Françoise Hardy, Renan Luce, Julien Doré) mais également avec Melissa sur son avant dernier album Dying is a wild night en 2013.

Parmi les titres clés de l’album on retrouve : « Simalo », thème emblématique du répertoire vaudou, « Tolalito », chanson coquine et véritable provocation dans l’entre-deux guerres en confrontation avec l’Amérique puritaine (les paroles disent « J’ai rêvé que tu étais une bicyclette et je t’ai monté toute la nuit ! ») ou encore « Jolibuva », le seul titre écrit par l’artiste pour ce LP, en référence au résistant du même nom qui s’éleva à l’époque contre le pouvoir impérialiste U.S.

Radyo Siwèl est donc chargé de sens puisqu’en parlant de l’île de ses ancêtres, c’est l’histoire de son ascendance que Melissa Laveaux met en lumière. Tout en étant singulier et personnel, cet album embarque l’auditeur dans un voyage hypnotique et familier grâce au style désormais distinctif de sa musique, mais aussi parce que le créole lui va à merveille. En écoutant ce vinyle vous capterez les bonnes ondes finalement universelles des thèmes qu’elle aborde !

Discographie :

2006 : Camphor & Copper
2013 : Diying is a wild night
2018 : Radyo Siwèl

Biographie :

1985 : Naissance de Melissa Laveaux à Montréal
1997 : 1er voyage de Melissa à Haïti
2006 : sortie de son premier album en autoproduction
2008 : signature sur le label No Format et installation en France
2013 : sortie de son 2ème album
2016 : second voyage à Haïti
2018 : sortie de Radyo Siwèl

Anecdote :
Assurément afro-féministe comme elle se définit elle-même, Melissa Laveaux découvre en se rendant en Haïti les difficultés que rencontrent ses consœurs musiciennes pour enregistrer leur propre musique, victimes au mieux de condescendance et au pire de harcèlement de la part des hommes dans certains studios. Sans compter sur la rareté des labels de l’île. Melissa Laveaux a donc décidé qu’une partie des bénéfices de cet album irait à l’achat de matériel et à la création de home studios pour que les femmes artistes puissent être autonomes dans leurs créations. Un album engagé jusqu’au bout !

Arnaud Brailly

MELISSA LAVEAUX – Radyo Siwel

Notes et Avis

  • 0

Évaluer ce produit

Partagez votre avis avec les autres PULSERS. Les avis sont sujets à approbation.

Commentaires client (0)

Ajouter et Payer